Une Commission internationale désignée par le Ministère de l’éducation, de la culture et des sports a accordé la plus haute qualification, pour la deuxième année consécutive, aux progrès accomplis par l’agrégation constituée par l’UPV/EHU (Université du Pays Basque), le DIPC et Tecnalia, dans le développement du projet de Campus d’excellence internationale EUSKAMPUS.

C’est ainsi que le projet EUSKAMPUS affronte sa deuxième étape en vue de compléter les initiatives qui ont été prises en 2011. Il faut souligner que moins de la moitié des projets reconnus initialement comme Campus d’excellence internationale ont obtenu consécutivement un « A » dans les évaluations successives auxquelles ces projets ont été soumis.

L’UPV/EHU, DIPC et Tecnalia travaillent dans la mise au point du projet EUSKAMPUS comme une expérience d’agrégation et de travail en collaboration pour que le progrès des connaissances puisse offrir un plus haut niveau de bien-être social. Il s’agit d’un ambitieux programme de spécialisation intelligent, orienté vers la résolution des défis sociaux et globaux et en ligne avec la Stratégie Europe 2020, pour augmenter le niveau d’excellence des entités dont se composent l’agrégation, leur projection internationale et la connexion avec le tissu socio-économique  du Pays Basque.

Rapport d’évaluation de la Commission internationale

Le rapport d’évaluation émis en fin décembre 2013 par la Commission internationale indépendante a mis l’accent sur les aspects suivants :

« EUSKAMPUS est un ambitieux projet destiné à améliorer la performance de l’UPV/EHU sur toute sa palette d’activités. Il suffit qu’une partie des différentes actions de chaque domaine participe à un changement permanent dans l’université, pour que ce projet devienne un modèle pour d’autres universités espagnoles ».

« Le projet EUSKAMPUS a un grand potentiel pour contribuer de manière importante au développement économique et social du Pays Basque. De part  l’importance consacrée à la collaboration inter-institutionnelle et pluridisciplinaire, le progrès dans le développement des Pôles de connaissance (voir la définition des Pôles à la suite) constitue un fort atout du projet dans le cadre du positionnement de l’UPV/EHU dans le système régional de l’innovation. »

« Le projet EUSKAMPUS présente une combinaison équilibrée de projets d’activités et de mobilisation d’idées et de personnes dans des projets d’infrastructures favorisant le développement du Parc scientifique ».

Principaux indicateurs

Voici les principaux résultats et les principaux indicateurs obtenus tout au long du projet Euskampus 2013 :

Dans le domaine de l’amélioration scientifique :

Création d’une Communauté de 11 Pôles de connaissance dans les aires de spécialisation du projet. Les Pôles de connaissance sont des espaces ouverts à la collaboration, visant à  aborder des défis sociaux et globaux en activant des capacités scientifiques-technologiques de l’agrégation à travers la conception et l’exécution d’actions de collaboration dans les domaines de la formation, la recherche et le transfert à la société. 13 institutions y ont participé et 20 initiatives sont en cours.

Augmentation de 27 % de la production scientifique de l’ensemble de l’agrégation et de celle réalisée en collaboration. En moyenne, 61 % de la production scientifique est publiée dans les revues du premier primer quartile (top 25 %), avec une augmentation de plus de  50 % de la publication scientifique dans les revues de cette catégorie depuis le début du projet. Au moins 80 % des documents publiés sont produits en collaboration avec d’autres institutions, dont plus de 50 % en collaboration avec des institutions internationales.

Amélioration des infrastructures scientifiques-technologiques dans le Parc scientifique de l’UPV/EHU.

Dans le domaine de la valorisation et du transfert de connaissances :

Augmentation de la demande de brevets internationaux depuis le début du projet (de 44 en 2009 à 92 en 2013).

La quantité de nouvelles entreprises créées par l’agrégation a augmenté de 40 % dans la même période.

Le revenu annuel généré par les activités de transfert a augmenté de 56 % (de 52,3 millions d’euros à 81,6).

Lancement du programme Zabalduz de doctorats, en collaboration avec des entreprises et des entités locales, avec la signature de 35 contrats à l’occasion d’un premier appel.

Dans le domaine de l’internationalisation :

Mise en marche, en collaboration avec la Communauté universitaire de Bordeaux, du Campus eurorégional transfrontalier. Le Campus EHUBAQ entre EUSKAMPUS et l’Initiative d’excellence Université de Bordeaux (IdEX est un programme équivalent au Campus d’excellence internationale) est un élément clé dans le développement du projet.

Augmentation du nombre de projets européens actifs (de 63 à 205 projets), et augmentation de plus de 150 % de la moyenne annuelle de projets coordonnés.

Lancement de l’initiative pour la recherche et l’intervention dans l’innovation sociale à impact international, Sinnergiak Social Innovation, et mise en marche de l’Agirre Lehendakaria Center for Social and Political Studies, à travers un programme commun avec l’Université de Columbia (New York) et l’Université George Mason (Washington).

L’agrégation EUSKAMPUS accueille près de 70 % du personnel de recherche attiré par Ikerbasque. Plus de 90 % des professeurs ayant visité Ikerbasque ont été affectés à des entités de l’agrégation Euskampus. Augmentation de près de 150 % du personnel de recherche étranger en séjour prolongé.

Dans le domaine de la communication et la diffusion :

Une forte activité de diffusion de la science qui a fait du Pays Basque une référence nationale et internationale dans ce domaine. À souligner, entre autres, l’organisation de Passion for Knowledge – Quantum13, à laquelle près de 7000 personnes ont participé, ou le lancement du blog de divulgation internationale Mapping Ignorance.

Dans le domaine de la gouvernance :

Constitution d’EUSKAMPUS Fundazioa, destinée à renforcer le pari dans le versant public-privé du projet avec l’introduction d’agents du tissu productif, économique et de l’innovation du Pays Basque. De nouvelles entités ont rejoint les trois membres fondateurs : Le Groupe Ormazabal-Velatia, CAF et Kutxabank, ainsi qu’Ikerbasque. L’Université de Bordeaux est également représentée dans le Patronat.

Défis clés pour l’avenir

Voici les défis les plus importants pour les années à venir :

Consolidation du Campus d’excellence internationale EUSKAMPUS comme modèle à suivre pour la collaboration entre diverses entités publiques et privées, dans le cadre de la promotion de l’excellence et l’internationalisation.

Déploiement des 11 Pôles de connaissance EUSKAMPUS dans les entités de l’agrégation et élargissement de la participation aux entreprises, au Réseau basque de la Science, la Technologie et l’Innovation et à la société-même, avec l’encouragement des activités de transfert et de valorisation des connaissances.

Conception et définition de plusieurs programmes et instruments permettant de garantir le développement du modèle de recherche coopérative d’EUSKAMPUS.

Déploiement global du Campus eurorégional transfrontalier avec l’université de Bordeaux. Le lancement de la Nouvelle Université de Bordeaux a eu lieu en janvier 2014, visant à offrir de nouvelles possibilités de collaboration et à faciliter les processus en cours.

Encouragement de l’intégration de l’agrégation EUSKAMPUS dans des projets, des consortiums et des initiatives coopératives européennes dans le cadre d’Horizon 2020 et des programmes en liaison avec les différentes directions générales de la Commission européenne.

Renforcement des Classes Université-Société, pour la promotion de l’intégration des étudiants de deuxième et de troisième cycle dans les initiatives communes d’UPV/EHU, Tecnalia et DIPC, ainsi que d’autres entités d’intérêt pour le projet Euskampus.

Organisation, parrainage et promotion d’événements et de canaux de communication en rapport avec la culture scientifique, la créativité et l’innovation, en collaboration avec des entités locales et internationales du monde de la culture et des loisirs.

Financement Euskampus

Le projet Euskampus dispose d’un financement de départ de 16,9 millions d’euros en provenance de divers canaux de financement du Ministère de l’Éducation et du Ministère de l’Économie et de la Compétitivité. De ces 16,9 millions d’euros, 12,5 ont été destinés aux infrastructures et aux équipements du Parc scientifique, et le reste au développement de divers programmes intégrés dans le projet et en rapport avec la recherche coopérative, l’encouragement entrepreunarial, la formation de troisième cycle, la connexion avec la formation en alternance, le développement du campus eurorégional, la promotion internationale, la diffusion de la science, les projets de créativité, etc. Par ailleurs, on a également eu accès à un financement de 5 millions d’euros du Gouvernement Basque par le biais du Fond de l’innovation 2012, qui a permis de compléter le financement des programmes précédents et, entre autres, a également permis le lancement d’un`premier appel pour la signature de contrats pré-doctoraux avec des compagnies et des entités sociales (programme Zabalduz).

EUSKAMPUS, Campus d’Excellence Internationale

Le Campus d’excellence internationale EUSKAMPUS est un projet stratégique de l’Université du Pays Basque qui compte sur la promotion de la Corporation technologique Tecnalia et du Donostia International Physics Center (DIPC). Il a pour objet d’atteindre l’excellence et la projection internationale de l’offre de formation, la recherche et le transfert de connaissances dans trois principaux domaines de spécialisation : Écosystèmes durables et technologies environnementales ; Processus innovants et nouveaux matériaux, et  Processus de vieillissement en bonne santé et qualité de vie, auxquels un quatrième a été ajouté : Art, Culture et Société. EUSKAMPUS inclut également de grands objectifs de responsabilité sociale et de projection universitaire dans l’ensemble du territoire, avec l’adhésion des administrations publiques et des principales entités du Réseau basque de la science, la technologie et l’innovation.

Euskampus a pour objet de mettre en place un espace académique à dimension internationale, une référence dans l’axe atlantique, capable de projeter à l’extérieur un modèle d’enseignement supérieur public, moderne et de qualité, connecté à un riche tissu d’entités et d’agents favorisant les capacités de recherche et de transfert de connaissances pour répondre aux défis sociaux, culturels et environnementaux, en ligne avec la Stratégie Europe 2020. Il contribue ainsi à la promotion internationale du Pays Basque comme pôle de science, de technologie, d’innovation, de créativité et de talent, pour faire du slogan du projet une réalité : « Une Université, un Pays, un Campus ».

Spécialisation intelligente à travers une Communauté de Pôles de connaissance

C’est dans ce contexte que sont nés les Pôles de connaissance comme la formule permettant de matérialiser la spécialisation intelligente du projet EUSKAMPUS. Les pôles sont des espaces ouverts à la collaboration interinstitutionnelle et interdisciplinaire, pour aborder des défis sociaux et globaux en activant des capacités scientifiques-technologiques de l’agrégation à travers la conception et l’exécution d’actions de collaboration dans les domaines de la formation, la recherche et le transfert à la société.

Le déploiement des pôles se matérialise par l’articulation des structures de recherche existantes et dans l’encouragement de l’esprit de coopération et de l’innovation ouverte. L’intelligence consiste justement dans l’aptitude à connecter les capacités pluridisciplinaires tout en visant à surmonter les défis.

Voici les 11 Pôles de connaissance Euskampus, qui se trouvent actuellement à des étapes de développement différentes :

Pôles de connaissance Euskampus Domaines de spécialisation CEI Euskampus
Santé et valorisation durable des océans Écosystèmes durables et technologies environnementales
Écosystèmes agroforestiers : innovation et gestion durable
Territoire, paysage et patrimoine
Alimentation et habitudes de vie saines (corpore sano) Vieillissement en bonne santé et qualité de vie
Neurosciences (mens sana)
Simulation, modélisation, informatique et optimisation Processus innovants et nouveaux matériaux

 

 

Technologies du langage et de la parole pour une communication globale
Manufacturing (Fabrication intelligente, durable et souple)
Matériaux
Laboratoire de processus créatifs : AusArt Art, culture et société.
Transformation sociale

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *