Une délégation de l’Université de Bordeaux (Ubx) formée par Adeline Barre, chargée de Mission International  du Campus d’Excellence « IdEx Bordeaux”, Anne Leblond, assistante de la responsable d’IdEx Bordeaux et du suivi des programmes mis en place, Marianne Eloi, Directrice des Affaires Régionales, supervision du Centre Mobilité de l’Ubx et du réseau Aquitaine-Euskadi-Navarre (AEN), Nicolas Maedeb, chargé de l’accueil des chercheurs au Centre de Mobilité de l’Ubx et Jérémy Amoreau, Chargé de mission du réseau AEN a effectué un voyages d’étude de deux jours (23 et 24 janvier) conduit par l’équipe d’Euskampus Fundazioa pour connaître quelques unes des initiatives-phare d’Euskadi en matière d’attraction de talents.

Ce voyage a été organisé dans le cadre des échanges de bonnes pratiques – inscrits dans le plan d’action du Campus eurorégional d’excellence Euskampus/IdEx Bordeaux – portant sur les grands enjeux communs aux partenaires,  en l’occurrence celui lié à l’attraction et l’accueil de chercheurs de talents nationaux ou étrangers.

Le premier jour, Iñigo Olaizola, Ainhoa Aldasoro et Ane Olivan ont ainsi présenté à la délégation bordelaise la politique d’attraction de chercheurs promue par Fomento San Sebastián et un de ses outils emblématiques, le projet Talent House, résidence pour chercheurs inaugurée en 2011 qu’ils ont ensuite pu visiter. La vocation de Talent House va bien au-delà d’un “simple” projet immobilier ou hotelier puisque qu’en facilitant l’accueil de profils de haut niveau dans les organisations de R+D+i implantées à San Sebastián et en Gipuzkoa, ce projet cherche à accélerer leur intégration au coeur de la cité dans le but, in fine, d’accompagner le territoire (et ses habitants) dans sa transformation vers une économie du savoir.

Le deuxième jour, les représentants de l’Université de Bordeaux ont pu découvrir deux autres  initiatives Ikerbasque et Bizkaia:Xede.portées respectivement par le Gouvernement Basque et la Diputación Foral de Bizkaia.

Ikerbasque, la Fondation Basque pour la Science a deux grandes missions comme l’a expliqué son directeur Iñigo Atxutegui: l’attraction et l’accueil de chercheurs et la création de nouveaux centres de recherche pour le Gouvernement Basque. Ikerbasque se veut un accélérateur de l’émergence d’une économie de la connaissance au Pays Basque dont un des indicateurs reconnus est le nombre et le positionnement des publications internationales qui ont augmenté de manière significatives au cours des 5 dernières années. Pour ce, des instruments facilitant l’attraction de haut profils ont été mis en place: des bourses d’études et un statut stable offert pendant au moins 3 ans aux chercheurs qui conduisent ensuite leurs travaux à l’Université (70% des chercheurs) ou dans d’autres centres (30%).

De 2005 à 2012, 250 chercheurs provenant de 20 pays ont ainsi pu être embauchés directement par Ikerbasque après examen sélectif de leur candidature suite aux deux types d’appels publics lancés chaque année (“Senior call permanent position” et “Visiting Researcher”) relayés par des revues ou forums scientifiques prestigieux  (Nature…) et surtout par les chercheurs Ikerbasque en poste.

Ce voyage d’étude s’est conclu par la présentation par Iván Jimenez et Carmen Méndez dans leur locaux du Parc Technologique et Scientifique de Biscaye de Bizkaia:Xede, une initiative qui cherche avec ses partenaires, Universités et entreprises de renom à faciliter l’attraction, l’accueil puis l’intégration de profils hautement qualifiés (non exclusivement des chercheurs) dans la province de Biscaye. Elle dispose pour cela d’un portefeuille complets de services gratuits en direction de toutes les organisations du territoire en lien avec l’accueil, l’intermédiation, l’orientation et propose aussi à ces dernières des aides économiques à l’embauche pour ce type de profils. Depuis 2012, elle a par ailleurs mis en place un calendrier d’animations pour faciliter l’intégration de ce collectif et la connaissance mutuelle de ses membres. Il est à noter , enfin, que Bizkaia:Xede fait aussi partie du réseau Euraxess.

Les questions de la délégation bordelaise, fort nombreuses, ont notamment porté sur le financement de ces dispositifs , les moyens de leur articulation , leurs implantation et modes de déploiement avec les acteurs locaux, les partenariats avec l’Université , les procédures de sélection des chercheurs, la facilitation de leurs démarches administratives, le logement etc…Les bonnes pratiques identifiées et/ou les réflexions que ces échanges ont fait naître pourront alimenter les travaux des groupes du chantier de la Nouvelle Université de Bordeaux (NUB), du projet d’IdEx Bordeaux mais aussi celui du campus eurorégional d’excellence.

Euskampus Fundazioa tient à nouveau à remercier ses partenaires stratégiques de Fomento San Sebastián, Ikerbasque et Bizkaia:Xede pour leur grande disponibilité et la qualité de l’accueil réservé à nos hôtes bordelais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Estamos trabajando en nuestra nueva web.
Próximamente disponible.
Web gunea eguneratzen ari gara, laster berriro zurekin.
Web under construction, coming soon.
Site en construction, bientôt avec vous.